Du changement dans l’équipe de la minorité à partir de mai

Du changement dans l’équipe de la minorité à partir de mai

Nous vous informons du départ de notre collègue de la minorité Lionel Tesson. Il souhaite se rapprocher de sa famille et quitte donc notre village. Sa bonne humeur, sa gentillesse, son expertise nous manqueront mais nous le remercions de sa forte implication dans la vie Forgeoise à nos côtés. Nous lui souhaitons le meilleur pour sa nouvelle vie.

Lionel fait place à Nathalie Noirot qui est la suivante sur notre liste. Même sans siéger au Conseil Municipal, Nathalie s’est régulièrement tenue informée et a travaillé plusieurs dossiers à nos côtés. Sa motivation, toujours aussi forte, ainsi que ses compétences viendront renforcer notre groupe pour continuer à travailler avec rigueur pour notre village. Nous souhaitons la bienvenue à Nathalie.

Tribunes de la minorité

Tribune Février 2017

Chères Forgeoises, chers Forgeois,

Cette tribune est écrite sous le signe de l’inquiétude.

Après avoir argumenté depuis le début du mandat, démontré et interpellé à propos de la politique financière de la majorité, nous sommes de plus en plus dépités (voir notre site).

Nous nous étions déjà opposés en 2015 à une première tentative d’augmentation de la Taxe sur la Consommation Finale d’Electricité (TFCE). Nous avons renouvelé notre opposition cette année quand cette augmentation a été à nouveau proposée au Conseil, mais une majorité d’élus l’a cette fois approuvé (malgré tout de même 7 votes contre, y compris d’élus de la majorité).

Cela fait déjà plusieurs fois que l’on nous parle d’augmentation d’impôts sous le prétexte des baisses des dotations de l’état. La majorité ne veut toujours pas que le budget soit revu en totalité au sein de la commission finances. Nos priorités à nous seraient entre autres, la mise en place  d’activités intéressantes pour les enfants dans le cadre des rythmes scolaires, un programme plus dynamique pour nos jeunes ou un accès à un éventail plus large d activités pour nos jeunes retraités et nos aînés, et nous en passons !

Vous pourrez comprendre notre inquiétude croissante.

D’autre part nous ne voyons pas de recettes supplémentaires arriver en dehors des subventions du Département ou de la CCPL. Pour le coup, les subventions de la CCPL appelées Fond de Concours devraient rester à la CCPL et être mutualisées pour être utilisées plus efficacement et pour que tous les habitants du territoire en profitent. Mais là encore la majorité ne joue pas collectif et encore une fois n’a pas de vision à long terme. 2ème commune plus importante de la CCPL, Forges pourrait jouer un rôle plus important et devrait être force de proposition pour pouvoir convaincre mais la majorité est-elle dans cette démarche ?

Quel dommage ! Quel gâchis !

Cela dit, nous continuerons à nous opposer aux augmentations d’impôts non nécessaires. Les Forgeois ne sont pas des vaches à lait. Ne vous laissez pas compter d’histoires si certains travaux ne sont pas réalisés, demandez vous où sont les priorités budgétaires et à quoi sert le service public.

 

Choix, c’est le mot que nous aurons retenu pour cette tribune. Pourquoi ? Parce que la vie est faite de choix dont le registre est plus ou moins grand. Mais pour faire des choix, il faut connaître toutes les possibilités ou en avoir un éventail le plus large possible.

Nous faisons des choix au quotidien, certains se plaignent qu’on ne leur laisse pas la possibilité de faire des choix, certains laissent les autres choisir pour eux. Le constat est que beaucoup ont l’impression d’être frustrés.

Pour avoir un éventail de choix, il faut qu’il y ait des propositions. Plus nombreuses seront les propositions, plus les chances de trouver des solutions qui conviennent à beaucoup seront multipliées.

Bien sûr dans ces choix à faire pour tous et qui ne peuvent pas convenir à tous, il faut faire des compromis. On ne peut pas demander le beurre, l’argent du beurre et la crémière, nous pensons que beaucoup seront d’accord.

Pour faire des compromis il faut déjà échanger tous ensemble, entendre les arguments de chacun. Il y a toujours une histoire, un vécu derrière les paroles ou les propositions d’une personne. Notre perception est différente selon notre parcours. Chacun doit pouvoir s’exprimer et expliquer ses attentes et c’est au vu de ces échanges que des propositions peuvent être élaborées qui conviendront à beaucoup.

Le choix c’est la liberté. La liberté de choisir pour soi mais aussi pour tous, c’est ce qui nous fera avancer ensemble. C’est en avançant ensemble que l’on apprend à se connaître et à se comprendre. Nos interprétations, nos certitudes sont-elles toujours bien fondées ? Faisons-nous un effort objectif pour comprendre les autres ?

Si chacun fait cet exercice, nous serons dans ce cas déjà sur la bonne voie.

Cette démarche qui se veut ouverte peut s’appliquer à tous ceux que nous croisons au quotidien.

Personnes de toutes générations, si vous souhaitez échanger sur le bien vivre dans notre village, n’hésitez pas à discuter avec nous.

Bien sincèrement,

Christian Carlotti, Nadine Paulin, Lionel Tesson

Notre site web (informations et commentaires) : http://elusforgesrenouveau.fr

Notre adresse mail : elusforgesrenouveau@gmail.com

Vous pouvez nous contacter au 06 51 68 44 26

Christian Carlotti, Nadine Paulin, Lionel Tesson

Notre site web : http://elusforgesrenouveau.fr

Notre adresse mail : elusforgesrenouveau@gmail.com

————————————————–

Tribune Octobre 2016

Chères Forgeoises, chers Forgeois,

Nous espérons que vous aurez passé un bel été au moment où vous lirez notre tribune.

Depuis le début du mandat, soit plus de 2 ans et demi lorsque vous lirez ces lignes, la majorité laisse croire aux Forgeois qu’elle œuvre démocratiquement et pour tous. Nous sommes bien loin de la réalité.

  • Réunions de travail sur les rythmes scolaires  : la représentation des associations de parents d’élèves et des écoles est beaucoup trop faible.
  • Projets de la majorité : 2 ans et demi de négociation et toujours pas d’avancée pour le tennis couvert. A quel moment la majorité proposera une nouvelle solution pour respecter sa promesse faite en 2014 ?
  • Les hameaux : isolement pour ceux qui n’ont pas de véhicules (accès aux services publiques inexistants pour les jeunes et aînés principalement).
  • Commissions finances : Aucun examen global des prévisions des commissions et services. Nous demandons l’ouverture de toutes les commissions aux Forgeois.

Pour répondre à la tribune de la majorité du mois de juin concernant ce qu’elle nomme « le fruit de la vigilance financière »,  il aurait été plus transparent de faire apparaitre clairement les 214000 €  en inscrivant cette somme sur la ligne des dépenses imprévues (voir article sur budget 2016 notre site : http://elusforgesrenouveau.fr). Cette ligne pouvant être  utilisée en cas de besoins urgents et imprévus sans que la Maire soit obligée de convoquer son conseil municipal pour voter une décision modificative. La somme mentionnée sur cette ligne et disponible en fin d’année,  peut être utilisée l’année suivante pour un futur projet ou inscrite en autofinancement selon l’orientation que choisie la majorité.

Cette présentation aurait le mérite de donner la possibilité aux Forgeois de mieux suivre les orientations budgétaires décidées par la majorité.

La majorité peut prévoir la plupart de ses dépenses dans l’année et ne pas les surestimer, cela n’a rien à voir avec une gestion précautionneuse comme cela nous est présenté dans le dernier P’TIP FORGEOIS.  La détermination et la rigueur doivent être de mise pour suivre un programme que l’on s’est fixé. Il y a tant de choses à mettre en œuvre encore dans notre village !

Nous soulignerons que les réponses de la majorité dans les supports de communication sont exprimées régulièrement de manière à faire croire que nous remettons en cause les services publics ou les agents communaux par exemple, ce qui n’a jamais été le cas ni notre intention. Nos remarques sont toujours en rapport avec les choix et les décisions  de la majorité.

C’est donc à la majorité que nous réitérons quelques unes de nos attentes :

Nous demandons plus de moyens pour les écoles notamment avec la mise en place d’activités périscolaires de qualité et gratuites.

Nous demandons aussi des activités tout l’été pour nos jeunes mais aussi pour nos aînés et les personnes qui sont présentes dans notre village durant cette période.

Nous demandons l’accélération de la réfection et de la création des trottoirs indispensables à tous mais aussi incontournables pour le développement de l’autonomie de nos jeunes et de nos aînés.

Une dernière chose, nous ne pouvons pas laisser sans une réponse même brève,  l’attaque faite sur notre  assiduité  aux commissions, notamment à celles des finances, urbanisme et travaux dans lesquelles  il y en a toujours  au moins un des 3 élus qui assiste à ces commissions. Ceux qui nous connaissent le savent bien.

N’hésitez pas à échanger avec nous. A très bientôt

Bien sincèrement,

Christian Carlotti, Nadine Paulin, Lionel Tesson

Notre site web (informations et commentaires) : http://elusforgesrenouveau.fr

Notre adresse mail : elusforgesrenouveau@gmail.com

Vous pouvez nous contacter au 06 51 68 44 26

————————————————–

Tribune Juin 2016

Chères Forgeoises, chers Forgeois,

Nous tenons d’abord à remercier tous ceux qui nous suivent, par la lecture de cette tribune ou à tra­vers notre site internet, et qui nous font part de leurs réactions et de leurs avis. Ce sont des in­formations précieuses qui nous sont très utiles. Merci encore !

Comme chaque début d’année, l’événement au niveau communal est l’examen du budget. Il est im­portant que chaque conseiller mu­nicipal puisse s’assurer que chaque euro du budget prévu sera utilement dépensé. C’est pour cela que les citoyens nous ont élus et donc un minimum de transpa­rence s’impose. Mais force est de constater qu’à nouveau nous en sommes loin.

Avant de parler du budget de la commune, quelques mots sur les conditions dans lesquelles s’est déroulé le débat d’orientation budgétaire à la Communauté de Communes (CCPL). Pour per­mettre à chaque conseiller de pré­parer ce débat, et donc de pouvoir participer efficacement, la loi im­pose qu’une note de synthèse soit distribuée au minimum 5 jours à l’avance. Or cette année, il n’en a rien été et les conseillers commu­nautaires ont tout découvert en séance. Rappelons que 5 de nos élus sont membres de l’assemblée communautaire. Mais seule l’élue de la minorité (Nadine Paulin) s’est exprimée publiquement sur cette entorse à la loi qui n’a pas permis de préparer le débat. Les 4 élus de la majorité sont restés silencieux, approuvant  donc de facto cette  démarche. Nous les avons interrogés sur leur attitude en conseil municipal, et ils ont cherché à minimiser les faits. Il nous a même été dit que deman­der le respect de la loi relevait d’une attitude « procédurière ». Nous avons dû rappeler que les élus n’étaient pas au-dessus des lois, et qu’ils se devaient de don­ner l’exemple.

Venons-en maintenant au budget de notre commune. Comme l’an dernier, les Commissions Finances ne sont convoquées qu’au dernier moment, et pour ne revoir que des présentations très générales du budget, mais en aucun cas pour travailler à son élaboration. L’adjoint aux finances a d’ailleurs confirmé en conseil municipal que la Commission Finances n’avait pas à travailler sur le budget. Et donc les élus, même ceux membres de la Commission Finances, n’ont pu avoir une vision du budget qu’une fois celui-ci complètement bouclé. Aucun examen global des prévisions des services et des autres commis­sions ! Aucune revue critique des prévisions de dépenses en com­paraison des dépenses réelles des années précédentes ! Bref aucun des éléments indispensables à l’élaboration d’un budget sincère et réaliste, où chaque euro cor­respond à une dépense utile et nécessaire, n’a été réalisé.

Pourtant, quand on examine un peu le budget, des interrogations surgissent. Nous ne pouvons pas sur une seule page développer toutes ces interrogations, d’autant que cela nécessite de se plonger un peu dans les tableaux. Mais nous vous invitons à lire les pages dédiées à l’analyse du budget sur notre site internet à l’adresse (*) : http://elusforgesrenouveau.fr/budget2016

Par exemple, les dépenses de fonctionnement réalisées en 2015 ont été de 214 000 € inférieures aux prévisions. Mais cet excédent étant caché dans des dépenses prévisionnelles surévaluées, il ne peut être mobilisé pour d’autres dépenses utiles, ou rendu aux habitants à travers une baisse de la fiscalité (cela correspondrait à une baisse de 10 % des impôts locaux).

Quand on regarde ensuite les dé­penses de fonctionnement pré­vues en 2016, on constate qu’elles sont 10 % plus élevées que les dépenses réalisées de 2015. Aucune explication de cet écart n’a été vraiment apportée.

Mieux encore, si on ne tient pas compte des excédents reportés des années précédentes, les dé­penses de fonctionnement pré­vues en 2016 sont supérieures aux prévisions de recettes. Donc, si le budget de fonctionnement est réaliste et sincère, il est structu­rellement déficitaire ! Il n’est équilibré que grâce aux excé­dents antérieurs.

Vous trouverez les justifications de tout ceci sur notre site, ainsi que d’autres informations (par exemple une comparaison de la fiscalité entre notre commune et des communes comparables).

Bien sincèrement,

Christian Carlotti, Nadine Paulin, Lionel Tesson

Notre site web : http://elusforgesrenouveau.fr

Notre adresse mail : elusforgesrenouveau@gmail.com

(*) Pour avoir ces documents, vous pouvez aussi nous contacter au 06 51 68 44 26

————————————————–

Tribune Février 2016

Chères Forgeoises, chers Forgeois,

Nous vous souhaitons tout d’abord nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Nous espérons de tout cœur que chacun arrivera à trouver son bonheur et à le partager.

Nos espoirs pour notre Village :

Forges-les-Bains est la deuxième commune de la CCPL par sa taille. Nous pouvions imaginer que nous aurions pesé dans les prises de décisions et être force de proposition à la Communauté de Communes.

Et oui, Forges a 5 représentants au Conseil Communautaire dont le Vice-président aux finances.

Mais la CCPL n’a pas vraiment changé depuis le début du mandat (21 mois) malgré la bonne volonté qu’avait affichée son Président. Nous avons de quoi nous interroger sur les arguments avancés quant à la démocratie, la mutualisation et la vision à long terme sans parler de l’égalité de traitement des communes.

Les réponses sont malheureusement toujours les mêmes, il faut du temps, il faut de l’argent… Rappelons tout de même que nous faisons partie des agglomérations les plus riches. Nos concitoyens d’ailleurs en savent quelque chose et cela parait donc logique qu’ils soient de plus en plus regardants et critiques quant aux retours des décisions.

Les retours, pour l’instant, ne sont que par exemple les miettes du FPIC (voir notre site), qui a été transformé en fond de concours pour  avoir l’assurance de faire passer une décision qui aurait dû initialement être votée à l’unanimité. Pourtant, le montant global (390000€) est non négligeable et nous aurions pu le mutualiser.

Une seule commune y aura eu un réel intérêt financier. Quant aux autres communes, certaines n’ont reçu  qu’un  petit plus,  pour mener à bien un petit projet ou pallier à un souci momentané. Certaines rêvaient  de mutualisation mais n’ont pas osé s’exprimer (http://www.cc-paysdelimours.fr/conseil-communautaire-2   voir répartition par commune  décision n° 2 CR du 30 juin et décision n° 8 CR du 1 octobre). Forges se donne quant à elle bonne conscience en invoquant une ou deux petites mutualisations mais à notre grand regret, ne se démarque pas en étant force de proposition. Nos élus sont ils seulement convaincus ?

Pourtant, lorsqu’on mutualise, le bénéfice est bien plus important pour tous ! C’est bien connu et nous n’avons pas besoin de faire de grandes études pour le montrer. La preuve, d’autres réussissent !

Concernant la vision à long terme, nous savons que des enjeux importants pour notre Territoire approchent. Et là, nous sommes en perte de vitesse. Nous devons absolument construire un projet fort pour notre Territoire reflétant l’attente de nos concitoyens pour renforcer notre communauté de communes. Ceci est indispensable pour faire face aux enjeux futurs quand il faudra à nouveau discuter de rapprochement avec d’autres intercommunalités. Il faudra être aussi se méfier des possibles manipulations. La CCPL peut être un tremplin pour des vocations mais pas au détriment de ses habitants.

Garder le caractère de nos villages en y développant le bien être ? Il y a encore beaucoup de possibilités pour y arriver. Cela est possible mais il faut se mettre au travail et vite.

Mais là encore, Forges est  sans voix à la CCPL, retranchée dans son idée d’accepter les miettes qu’on veut bien lui laisser.

 

Egalité de traitement ! Nous pensons que certaines communes sont plus favorisées que d’autres. Pourquoi ? Les attentes des communes ne sont pas forcément les mêmes de part leur localisation notamment. Cela ne veut pas dire qu’elles n’ont pas de besoin. De plus, le développement économique peut être différent. Pour Forges, nous attendons toujours que nos élus dévoilent leurs projets…

 

Notre site web : http://elusforgesrenouveau.fr

Adresse mail : elusforgesrenouveau@gmail.com

 

Bien sincèrement,

Christian Carlotti, Nadine Paulin, Lionel Tesson

————————————————–

Tribune de Septembre 2015

Chères Forgeoises, chers Forgeois,

Après une année pleine, vous avez pu constater que nous étions loin d’être en plein accord avec la majorité sur certains sujets et certains modes de fonctionnement.

En dehors des différences que nous avons avec la majorité notamment sur la projection à long terme et la vue globale d’un projet municipal, nous souhaitons vous interpeller sur le manque de démocratie, d’écoute et de partage.

Depuis plusieurs mois, de moins en moins de commissions ont été organisées et donc de moins en moins de concertation. Nous nous sommes aperçus aussi que certains projets ne sont travaillés qu’avec un nombre restreint de membres du conseil municipal.

De plus en plus fort, alors que nous avons déploré le manque d’approfondissement  concernant l’étude du budget  au moment du débat d’orientation budgétaire, le rôle central de la commission finances a même été contesté par certains conseillers municipaux, ceux-ci n’y voyant qu’une chambre d’enregistrement et d’addition de toutes les demandes. Et pourtant, un regard supplémentaire et extérieur, et surtout une vue globale sur tous les budgets permet aussi d’interpeller sur les priorités ou ouvre au questionnement comme par exemple, pourquoi le budget des écoles a baissé alors que celui des fêtes et cérémonies a augmenté ?

Ces éléments montrent bien, encore une fois, une prise de décision individualiste et non partagée, faite par un cercle restreint qui pense pouvoir penser pour tous et pour tout.

Un autre point important de nos divergences est l’inscription de la majorité dans une position passive notamment vis-à-vis du futur de NOTRE Territoire. En effet, dans la réflexion qui a accompagné le nouveau Schéma Régional de Coopération Intercommunal (SRCI), deux réunions publiques ont bien été organisées, mais à chaque fois avec peu d’informations. Et non seulement aucune prise de position n’a été communiquée mais aucune proposition n’a été envisagée non plus. « On ne sait pas à quelle sauce on va être mangé » est intervenu un adjoint pour justifier cette attitude  passive lors de la réunion publique. NON, STOP ! Nous, nous voulons être acteur. OUI, nous pouvons et nous devons être force de propositions. L’enjeu de NOTRE Territoire est important, les décisions ne doivent en aucun cas être prises sans les Forgeois et sans les habitants des 14 communes de la Communauté de Communes du Pays de Limours (CCPL). Un travail commun et approfondi doit être engagé. Les Forgeois qui d’ailleurs souhaitent échanger sur ce sujet peuvent nous contacter.

Au vu du mode de fonctionnement actuel, nous  pouvons avoir aussi d’autres inquiétudes comme pour le dossier du Plan Local d’Urbanisme (PLU) dont la révision a été votée le 11 février 2015. La encore, nous espérons qu’une interaction  avec des Forgeois volontaires sera prévue. Nous vous rappelons que vous pouvez accéder au règlement et aux plans de zonage du PLU actuel sur le site internet de la mairie. Vous pouvez ainsi vous familiariser avec les dispositions actuelles et faire ensuite des propositions d’évolution.

Nous vous rappelons enfin que vous avez accès sur le site de la mairie à tous les comptes rendus des conseils municipaux ainsi qu’à l’espace d’expression de la minorité et de la majorité.

Nous vous souhaitons une bonne reprise après avoir, nous l’espérons, passé un bel été.

Notre site web : http://elusforgesrenouveau.fr

Adresse mail : elusforgesrenouveau@gmail.com

Christian Carlotti, Nadine Paulin, Lionel Tesson

————————————————–

Tribune de Juin 2015

Chères Forgeoises, chers Forgeois,

Voici la tribune que nous vous proposons pour cette édition du Petit Forgeois. Lorsque vous lirez ces lignes, il se sera écoulé deux mois depuis leur rédaction, ce qui laisse le temps à la majorité de préparer une réponse que vous trouverez probablement à côté de cette tribune. Nous découvrirons cette réponse en même temps que vous, sans avoir le moyen d’y répondre. Nous vous recommandons donc de lire ces tribunes avec  un esprit critique. Et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou si vous désirez tout simplement en savoir plus.

Tout d’abord, nous tenons à rappeler qu’au travers de nos actions au sein du Conseil Municipal depuis un an maintenant, nous continuons à porter les valeurs pour lesquelles 35% des 1494 Forgeois qui se sont exprimés nous ont fait confiance aux dernières élections, soit Ecoute et Partage.

Et depuis un an maintenant, nous déplorons le manque de débat, le manque d’une vision à long terme et le manque d’anticipation de la majorité. Mais peut-être est-elle mal à l’aise à propos de son manque de transparence et par rapport aux argumentations concrètes que nous avançons  sur les sujets abordés lors des conseils municipaux ? (voir les comptes rendus sur le site internet de la mairie).

Le manque de débat avec nos concitoyens

Nous avons proposé de faire une présentation détaillée du budget prévisionnel 2015 aux Forgeois. Malheureusement, il nous a été répondu que la présentation d’un budget détaillé serait « imbuvable ». Pourtant, ces prévisions sont des orientations politiques et soumises au vote du conseil municipal (*). Les Forgeois apprécieraient  par exemple de savoir pourquoi le budget prévisionnel « fêtes et cérémonies » est en augmentation  de 11% par rapport au budget 2014 (soit 7195 € en plus) et que le budget des fournitures scolaires est en baisse de 9% (soit moins 2400€).  Peut-être serait-il judicieux dans ce cas là, d’ouvrir la commission finances aux Forgeois, afin de permettre ce débat ?

Peut-être faudrait-il aussi que le budget soit construit et revu en commission finances. En effet, le budget peut être voté jusqu’à mi-avril, ce qui laisse largement le temps de travailler entre février et mars, de revoir chaque poste et de justifier des évolutions. Mais nous n’avons eu qu’une commission finances, convoquée avec un préavis de 4 jours seulement, et qui s’est contentée de revoir une présentation très succincte d’un budget décidé et figé en dehors de la commission.

Des priorités injustifiées

Plus largement, nous souhaitons que la mairie passe à une politique globale et visionnaire plutôt qu’à une politique d’opportunités à court-terme.  La maison des associations évaluée à 1 million d’euros dont 500 000 € à la charge de notre commune, et dont le coût de fonctionnement s’élèvera d’après notre adjoint aux finances  à peu près  à un demi-point du budget communal, doit-elle être la priorité lorsque nous attendons des actes concrets et forts quant à la sécurité routière au Parc et à Bajolet, à la réalisation de trottoirs, à la mise en place dans le bourg comme dans tous les hameaux d’abribus empruntés  quotidiennement par tous, notamment les enfants ? Il ne s’agit pas de brandir la menace de hausse des impôts en réponse aux Forgeois lorsque ces derniers revendiquent un service public de qualité, mais de consacrer en premier nos ressources à leurs besoins prioritaires.

La priorité pour ce mandat aurait dû être les écoles en mettant en place un projet ambitieux avec une vue à long terme. Il ne suffit pas de reconnaitre que les jeunes sont l’avenir, il faut y consacrer prioritairement nos moyens. Mais là aussi nos priorités sont différentes de celles de la majorité, et on a su nous le dire à diverses reprises. Il faudrait privilégier le dialogue et l’ouverture et surtout ne pas oublier de mettre l’enfant au cœur du projet. Cette démarche est un investissement pour l’avenir. Encore faut-il en avoir conscience.

Nous vous donnons rendez-vous sur la page internet de la mairie qui nous a été octroyée et que nous alimenterons dorénavant régulièrement.

Bien sincèrement,

Christian Carlotti, Nadine Paulin, Lionel Tesson

(*) Malgré un budget de fonctionnement 2015 en nette augmentation par rapport à 2014 (+130000€), la demande que nous avons faite pour adhérer au CLIC  (Centre Local de Coordination et d’Information) comme l’immense majorité des autres communes de la CCPL pour un montant 3000€ n’a pas été prise en compte. Pourtant, cette association rendrait d’immenses services à nos aînés avec un réel accompagnement sur le terrain.

————————————————–

Tribune Février 2015

Chères Forgeoises, Chers Forgeois,

Commençons tout d’abord cette tribune par un regret, la diminution du nombre d’exemplaires du P’tit Forgeois à 3 seulement par an. Ce nombre est faible compte tenu des sujets pourtant nombreux et importants qui nous concernent tous. Citons par exemple la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU), le Schéma Régional de Coopération Intercommunal (SRCI),  la politique de la Communauté de Commune qui intéresse tous nos concitoyens. Ayez aussi à l’esprit que lorsque vous lirez ces lignes, elles auront été écrites depuis 2 mois.

L’attente de débat ouvert à tous est grande pour de nombreux Forgeois sur les sujets qui les concernent au quotidien. Certains ont même évoqué un manque de démocratie locale, par exemple sur le vote précipité pour s’opposer au transfert de la compétence urbanisme à la Communauté de Commues, sans débat préalable en Commission ni avec les citoyens, alors que la loi nous laissait encore deux ans pour prendre une telle décision. Oui, nous soutenons cette attente de partage et d’écoute, notamment pour l’avenir de notre territoire dans le futur Schéma Régional de Coopération Intercommunal. Après l’avis défavorable unanimement donné par notre conseil municipal le 27 novembre dernier sur le schéma proposé actuellement (comme l’ont fait de nombreuses communes d’Ile-de-France), nous allons devoir faire de nouvelles propositions.

Presque une année se sera écoulée lorsque vous lirez ce journal depuis élections. Beaucoup de décisions auront été adoptées par le conseil municipal. Nous avons essayé en tant qu’élus de la minorité d’étudier soigneusement toutes les décisions qui nous ont été présentées. Nous ne pratiquons pas d’opposition «bête et méchante », et quand nous nous prononçons contre une délibération, nos votes sont argumentés (arguments que vous pouvez lire dans les comptes-rendus de conseil municipal).

Par exemple, nous déplorons d’être obligés de voter certaines décisions concernant le budget sans que les sujets aient été abordés en commission Finances, d’où nos abstentions. Le manque de temps évoqué (2 fois en huit mois), ne nous parait pas un argument justifié.

Il n’est pas normal non plus de voter dans l’urgence des décisions de plus de 500 000 € pour l’installation de préfabriqués à l’école maternelle. Fin juin, l’équipe municipale dirigeante découvre qu’il y a trop d’inscriptions d’enfants pour la rentrée 2014. Cette découverte tardive est déjà surprenante, mais il aurait été possible de réunir rapidement les élus en réunion de travail plénière ce qui ne nécessitait pas de quorum en ce début de congés d’été, et ce qui  aurait permis d’échanger sur cette nouvelle de dernière minute. Au lieu de cela, et sans en informer le conseil, l’équipe dirigeante décide de l’installation de ces préfabriqués avec un coût imprévu pour la commune de 500 000 €. Le conseil municipal n’est convoqué que début septembre pour être la chambre d’enregistrement des décisions prises 2 mois plus tôt.

Par ailleurs, il nous est aussi dit que la mise en place de ces préfabriqués est à mettre sur le compte de la réforme sur les rythmes scolaires, ce qui est faux, puisque même sans réforme, il aurait bien fallu les mettre quelque part nos petits !

Nous regrettons aussi, que la Mairie n’ait pas accepté de travailler à nouveau avec les associations de parents d’élèves ainsi que les parents pour la mise en place de nouvelles  activités de qualité et diversifiées. C’est une opportunité qu’elle n’aurait pas dû laisser passer. Mais, et nous insistons sur ce point, la politique envers les jeunes doit être une priorité et il n’est pas trop tard pour bien faire.

Nous voulons aussi mettre l’accent sur l’Environnement. Nous voulons saluer d’abord le respect de l’engagement d’ouvrir la commission Environnement et Développement Durable aux Forgeois. Mais il est urgent de mettre en place certaines actions concrètes, comme l’arrêt de l’utilisation de produits phytosanitaires par les services communaux. Cet été encore, des doses importantes ont été utilisées par la commune jusqu’au point de rendre malade des chiens que leurs maîtres promenaient sur les chemins Forgeois. Un vœu pour l’année 2015, que l’application de cette démarche soit effective pour l’été prochain. La commune se doit de montrer l’exemple.

Bravo pour la sécurité ! Un début d’action pour le Parc. Les habitants ont pu remarquer une amélioration  importante grâce au radar pédagogique installé par la Mairie, ce qui démontre bien qu’une action était indispensable dans ce quartier décentré. Nous attendons avec impatience une solution pérenne pour l’avenir comme nous l’avons demandé à plusieurs reprises dès le début du mandat. Nous réitérons aussi l’aménagement d’un arrêt normalisé pour le car scolaire.  Un abri bus serait le bienvenu pour que nos jeunes soient abrités. Cette requête concerne tous les arrêts dans Forges qui ne sont pas équipés.

Nous vous souhaitons tout de même nos meilleurs vœux. Nous espérons que vos souhaits se réaliseront tout au long de cette nouvelle année.

Bien sincèrement,

Christian Carlotti, Nadine Paulin, Lionel Tesson

 

————————————————–

P’tit Forgeois octobre 2014

Chères Forgeoises, chers Forgeois,

Nous espérons que la reprise de vos activités s’est bien passée et nous souhaitons de tout cœur  que chacun atteigne les objectifs qu’il s’est fixé pour cette nouvelle rentrée.

La période estivale a été sûrement riche pour beaucoup d’entre vous et tant mieux. Cependant, nous regrettons pour notre part qu’il y ait eu une interruption de notre service public envers les jeunes qui n’ont pas eu la chance de partir. Mais le temps a peut-être manqué à l’équipe municipale en place pour organiser quelques activités, même simples, durant ce mois d’août. Nous espérons pour l’année prochaine que tous nos jeunes auront sans exception des histoires à raconter…
Rythmes scolaires riment avec jeunes, encore eux, mais nous le savons tous, nous avons la responsabilité de les préparer au mieux pour l’avenir.

Là aussi, la municipalité a un rôle complémentaire important. En effet, le choix qui a été fait sur les 9 demi-journées respecte le rythme de l’enfant et nous nous en félicitons.

Par contre, si le rythme de l’enfant a été respecté, il aurait fallu se donner quelques moyens supplémentaires pour offrir des activités qui auraient permis à nos petits de faire de nouvelles découvertes.

Là encore, nous souhaiterions que de nouvelles négociations soient initiées par la municipalité avec les fédérations de parents d’élèves.

On nous parle budget. Nous, nous parlons de priorité, et la priorité doit être l’épanouissement de nos enfants.

Bien sincèrement,

Christian Carlotti, Nadine Paulin, Lionel Tesson

Taxe sur la consommation finale d’électricité (T.C.F.E.)

Conseil du 28 septembre  2016

Cette question aurait dû être abordée au moment du budget et  non en septembre. Il y a une rupture d’égalité pour ceux qui se chauffent à l’électricité.

Malgré le bas de laine de la majorité,  à cause duquel nous nous sommes en partie abstenus lors du vote du budget, une partie de la majorité a voté pour l’augmentation de la taxe.

Nous avons été surpris mais satisfaits de constater que 4 personnes dans le conseil ont voté contre avec nous et 4 se sont abstenus.

La majorité incrimine toujours les baisses de dotations mais cela ne l’empêche pas de mettre en œuvre des projets aux coûts pharaoniques pour un village comme le nôtre.

 

Conseil du 12 juillet  2016

Convention avec la poste pour l’ouverture de l’Agence Postale Communale

Nous nous sommes abstenus car nous pensons que la dépense risque d’être plus importante que d’organiser un transport vers la poste de Limours. Le coût global pour l’ouverture de l’Agence Postale Communale n’a pas été évalué. Nous avons demandé un bilan en 2017.

Conseil du 14 avril 2016

Débat sur le Projet d’Aménagement et de développement Durable (PADD)

Les objectifs de ce PADD ne sont pas aussi clairs que dans le précédent. Nous ne voyons pas un  projet global. Nous ne comprenons pas quelle direction prend la majorité et nous craignons une fois de plus qu’elle n’œuvre encore au gré des opportunités, comme depuis le début du mandat. Aucune dynamique ne ressort dans ce projet. Un de nos plus grands regrets, la suppression des éco quartiers.

Conseil du 17 mars 2016

Budget Communal

Nous nous sommes abstenus. Les dépenses de fonctionnement sont supérieures aux dépenses réelles. Les Forgeois paient beaucoup d’impôts, nous ne trouvons pas normal que des surévaluations soient systématiquement faites et donc que l’argent des contribuables ne soit pas utilisé. Pourquoi pas le redistribué ? Cette année le montant représente 10% de l’imposition communal. La majorité ne veut pas revoir et discuter de ses dépenses en commission finances. Nous ne pouvons pas continuer à dépenser de manière inconsidérée, il reste tant à faire dans notre village !

Des infos sur le déploiement de la fibre

(Pour suivre les liens du SDTANE et de la CCPL : CTRL+clic )

 

Bonne Année 2017

Chères Forgeoises, chers Forgeois,
Nous vous souhaitons une très bonne et heureuse année 2017 pour vous et aussi pour vos proches.

Tout d’abord une bonne santé sans quoi rien n’est possible, ce que nous avons parfois tendance à oublier lorsque tout va bien, et ce qui peut se comprendre quand nous avons le bonheur de pouvoir nous faire soigner.

Nous espérons aussi qu’un autre de nos vœux soit partagé avec beaucoup d’entre vous, celui de mieux se comprendre avec tous ceux qui nous entourent.

Prenons un peu de temps pour échanger et écouter.

A très bientôt,

Bien sincèrement,

Nadine Paulin, Christian Carlotti, Lionel Tesson

Accueil de demandeurs d’asile sur Forges

Chères Forgeoises, chers Forgeois,

Pour information, une réunion publique est organisée à l’initiative de la mairie demain mercredi 7 septembre 2016 à 20h30 salle Messidor.

Madame la Maire ainsi que les représentants de l’Etat et de l’association en charge des personnes à accueillir seront présents pour vous communiquer des informations et répondre à toutes vos questions.

Bien sincèrement

 

 

Présentation du rapport d’orientation budgétaire DOB 2016 (Débat d’Orientation Budgétaire)

Conseil du 18 février 2016

Vous pourrez prendre connaissance ci-dessous (après nos commentaires) du texte écrit en commun tous les trois et lu par Lionel Tesson qui a siégé exceptionnellement seul le jour du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB).

Nous ferons tout de même quelques commentaires concernant le compte rendu qui a été rédigé.

L’adjoint aux finances explique que le pilotage est laissé aux commissions thématiques. Il est évident encore une fois, que les commissions pilotent leurs projets mais que la commission finance à le devoir de regarder le budget dans sa globalité et d’émettre un avis.

On nous dit qu’il a été demandé aux commissions de faire une économie de 10%, mais nous n’avons jamais eu connaissances des montants de toutes les commissions, donc nous n’avons pu jamais constater les économies  réalisées. Dans le compte rendu, il est écrit que Madame la Maire confirme qu’elle en a eu connaissance des budgets des commissions, vous conviendrez que cela parait tout à fait normal. Pourquoi confirmer alors ? Par contre, la transparence de ces budgets aurait pu permettre de vérifier les économies supposées.

Concernant les dotations de l’état, oui nous constatons tous que les dotations diminuent malheureusement. Mais posons-nous la question, les deniers publics, étaient ils et sont-ils bien utilisés par les élus ? Cela n’oblige-t-il pas les élus à être plus attentifs ?

Les élus de la majorité avancent régulièrement comme argument auprès de nos concitoyens le désengagement de l’état. Mais cette raison est-elle suffisante ? La majorité a tout de même voté un projet qui coûte cher à notre village. La maison des associations est un exemple, 1 million d’euros, payée en partie par la commune et en partie par une subvention départementale, aide qui provient aussi de nos impôts ne l’oublions pas. De plus,  le coût de fonctionnement de ce bâtiment viendra s’ajouter aux dépenses actuelles. N’y avait-il pas d’autres priorités ? Notre village avait-il vraiment besoin de ce nouveau bâtiment ? Avions-nous  tout simplement les moyens ? Nous constatons que les élus de la majorité ont considéré que les recettes de notre commune étaient tout de même suffisantes pour réaliser leur projet. A vous de juger si à Forges il y a d’autres priorités…

Dans ce compte rendu, il est noté que Madame Langlet Odienne, adjointe à l’urbanisme, est intervenue pour dire qu’elle confirmait que le bilan 2015 avait été réalisé en commission travaux auxquelles Nadine Paulin n’avait pas participé. Nous n’avons pas fait mention dans la lecture du texte une telle affirmation concernant le bilan travaux. Par contre nous soulignons que la majorité des commissions se tiennent relativement tôt,  18h voire 19H de temps à autres et que régulièrement il y a des absences d’un certain nombre de conseillers pour qui il n’est pas toujours facile d’être présents en raison des horaires de travail ou des lieux de travail éloignés, surtout lorsqu’ils sont dans plusieurs commissions.

Pour conclure, certains conseillers s’inquiètent du taux d’endettement. Mais l’inquiétude doit-elle provenir de l’endettement ou des projets pour lesquels la commune s’endette ?

Intervention lors du Débat d’Orientation Budgétaire DOB 2016

Nous n’avons toujours pas de présentation de bilan et d’analyses des actions passées. La présentation qui nous est faite est toujours aussi succincte, un peu plus de détail permettrait à tous nos concitoyens d’appréhender mieux ce budget et de comprendre que malgré le contexte actuel la situation financière de notre commune est loin d’être catastrophique comme il est laissé supposé dans certaines réponses apportées par des élus de la majorité.

Une analyse claire, aurait été la bienvenue. Le travail est fait, nous dit on dans les commissions mais la communication en conseil est inexistante, la preuve. Le rapport qui nous est présenté ne rend pas compte des actions menées au cours du précédent exercice  ce qui ne permet pas aux citoyens de se faire une idée de l’utilisation des deniers publics.

Nous proposons à nouveau cette année, que ce débat soit préparé plus en amont avec une vraie volonté d’expliquer à nos concitoyens les orientations prises par la majorité. Une seule commission finance, une semaine avant le Débat d’orientation budgétaire, ne permet pas d’analyser les dépenses ni de préparer un rapport plus riche en information mais nous cantonne à revoir juste la présentation et à faire des propositions pour améliorer cette présentation.  Bien sûr, nous le disons en commission mais nous souhaitons que cette information parvienne à tous les membres du Conseil.

C Carlotti, N Paulin, L Tesson

Echange de terrain pour le transformateur électrique

Conseil du 18 février 2016

Effectivement, la commune se devait de dédommager le propriétaire de la parcelle sur laquelle le transformateur a été installé avant même qu’un acte officiel n’ait été rédigé et signé. Par contre, nous ne voulions pas que la mairie se défasse d’une parcelle boisée pour continuer à assurer la protection des espaces naturels.

DEBAT sur Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD)

Débat à l’ordre du jour du conseil municipal le 14 avril 2016 salle du conseil municipal à la mairie (1er étage)

PADD Réunion publique VENDREDI 1er AVRIL 2016

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) est la clef de voûte du dossier de Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Le PADD définit les orientations du projet d’urbanisme ou d’aménagement de la commune.

Il expose donc un projet politique adapté et répondant aux besoins et enjeux du territoire communal, et aux outils mobilisables par la collectivité.

Le code de l’urbanisme énonce les objectifs assignables aux PLU en matière de développement durable. Ainsi, le PADD arrête les orientations générales concernant l’habitat, les transports et les déplacements, les communications numériques, les loisirs et le développement économique et commercial retenues pour l’ensemble de la commune.

Il fixe également les objectifs de modération de la consommation de l’espace et de lutte contre l’étalement urbain.

PADD actuel

Vous pouvez être acteur. La réunion publique est une réunion de concertation lors de laquelle vous pouvez non seulement poser des questions mais aussi faire des propositions.

Réunion publique vendredi 1er avril 2016 à 20H30 salle Messidor au Centre Socio Culturel